Le 23 novembre 2017

Prêtez à Grégory notre éleveur pour soutenir son activité : c'est la cagnotte des Fagnes qui se charge de réunir les fonds à partir de 25€.

La Cagnotte des Fagnes est une association qui a pour but de collecter des fonds auprès de ses adhérents (cotisation de 15€ pour 5 ans) afin d’accorder un prêt sans intérêt à Grégory.
Ce prêt lui est accordé pour une durée de 5 ans et demi.
18000 € lui sont nécessaires pour financer le cycle de production de 12 bœufs de la naissance à la transformation (durée: 4 ans et demi).

Vous pouvez souscrire autant de parts de 25 € que vous voulez.
Pour ce faire il vous suffit de télécharger le contrat, le remplir, le signer et le renvoyer à la trésorière avec un chèque (15 € d’adhésion + le montant des parts) libellé à l'ordre de la Cagnotte des Fagnes à l'adresse :


Béatrice Pérès
3 rue Gambetta
59190 Hazebrouck

Pour tous contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléchargez le document de présentation de la Cagnotte des Fagnes.

 

Le 12 novembre 2017

Les AMAPIENS, qui ont eu la chance d'avoir un colis de porc ou de bœuf cette semaine, ont pu découvrir les nouvelles de la ferme dans la glacière... pour les autres et pour tout savoir sur les vaches, les cochons, les moutons, les prairies et le retour de la recette de La Cocotte,  elles sont téléchargeables ci-dessous.

 

Borre, Wazemmes et Longuenesse :

  • vendredi 10 novembre
  • vendredi 8 décembre

AMAP Lomme de Terre, Vascq Amap et Tressin :

  • jeudi 9 Novembre
  • jeudi 7 décembre

 

Le planning 2018 est en cours d'élaboration...

Petit, j’aimais être dehors avec les animaux. J’aimais l’école agricole, les cochons, un peu le tracteur et beaucoup l’environnement.

En 2000, je décide d’en faire mon métier et je deviens le premier éleveur de porcs bio en plein air du Nord-Pas de Calais. Je m’installe à Borre, dans les Flandres. Comme j’aime la bonne viande et le fait de nourrir directement des familles, je crée une boucherie dans ma ferme. Par gourmandise et pour répondre aux envies de mes consommateurs, avec mes bouchers, nous développons toute une gamme d’excellentes charcuteries.

Tout est bon dans le cochon bio mais le steak, c’est bien aussi ! Je choisis la plus rustique, la plus belle et la meilleure des vaches : l’Highland Cattle. Et comme toutes mes prairies sont occupées par l’élevage de porcs, je tisse des  partenariats pour confier à mes vaches l’entretien d’espaces naturels. En 2012, mes Highlands, ma famille et moi-même nous installons à Moustier-en-Fagne, dans un magnifique espace naturel sensible de l’Avesnois.

En 2009, l’association TRANSP’ART-EN-CE me contacte et nous créons l’AMAP du Beau Pays, première AMAP viande de la région.

Elle réunit des familles gourmandes qui réfléchissent à leur façon de consommer. En 2011, une place se libère face à un maraîcher bio, dans les Halles de Wazemmes, à Lille. La ferme du Beau Pays arrive alors en ville.

Aujourd’hui, avec l’aide de mon équipe, mes porcs gambadent dans les prairies que j’aimerais demain encore plus vastes et plus fleuries. Mes vaches broutent des espaces naturels et j’améliore encore la qualité gustative de leur viande en l’affinant dans une armoire de maturation.

Le troupeau de moutons de Soay se multiplie et complète l’élevage. Mes consommateurs se régalent et me soutiennent dans mes projets.

 

Historique :

En 2000, Grégory Delassus devient le premier et seul éleveur de porcs bio en plein air au nord de Paris.

En 2009, création de l’AMAP du Beau Pays : première AMAP viande de la région.

En 2011, il ouvre sa boucherie dans les Halles de Wazemmes.

En 2012, il développe son élevage bio avec des bœufs Highland, Angus et des moutons de race Soay dans l’Avesnois.

Le 19 septembre 2017

Une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne pour maintenir et développer une agriculture locale, économiquement viable, socialement équitable et écologiquement soutenable, à faible impact environnemental, créatrice d’activité économique et d’emploi, de lien social et de dynamique  territoriale.

C’est un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une exploitation locale (généralement une ferme), débouchant sur un partage de récolte régulier composé des produits de la ferme. L'AMAP est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui paient à l’avance la totalité de leur consommation sur une période définie. Ce système fonctionne sur le principe de la confiance et de la responsabilité du consommateur ; il représente une forme de circuit court de distribution.

 

L’éleveur élève, les bouchers découpent et transforment et l’amapien prépare les glacières de viande à tour de rôle, dans la bonne humeur et dans le respect des règles sanitaires, sous l’œil vigilant de l’équipe de la ferme.

L’amapien n’est pas un client, il est un des maillons de la chaîne.