Bienvenue

Sans banderole, sans slogan mais simplement avec nos fourchettes, nous militons pour une meilleure nourriture, une autre forme d’agriculture dans une société un peu plus humaine.

Et en plus c’est bon !

A très bientôt, Philippe SÉGARD, Président de l'AMAP du beau pays.


Le 1er mars 2019

Un jeudi matin de février, à l’amap du Beau Pays, 4 amapiens lommois et metteurs en glacière, Colette, Eric, JB et Odile font leur rapport et proposent quelques aménagements.

« Les bouchers Thomas et Nancy sont là pour nous aider.

Le mot d’ordre est l’organisation. Il faut prendre le temps de se répartir les tâches. Il faut impérativement avoir dans le groupe quelqu’un qui a déjà mis en glacière sinon on perd du temps, parfois beaucoup de temps… 

Avant toute chose, on enfile gants et charlotte et on va chercher les sachets et les glacières à nettoyer dans le petit chalet. 

Nettoyage des glacières

On nettoie toutes les glacières pour le bœuf, le mouton et le porc et on ne les mélange pas.

Si on avait un grand plan de travail pour manipuler ces glacières à la bonne hauteur et un point d’eau pour vider le seau régulièrement sans embêter les bouchers, ce serait bien.

Si on avait un gros feutre indélébile pour sigler les glacières pour les différentes sortes de viandes. Ce serait bien. Une lettre B, M ou P sur les 4 flancs de la glacière serait très facilement repérable. 

Mise en sachet

On détache tous les sachets prévus pour chaque type de viande, on les pose devant ces types de viande. Puis chacun à son poste, on remplit les sachets et on compte et recompte pour voir si le compte est bon. On écrit au stylo le nom des viandes sur les sachets de mouton. Thomas, le boucher, nous a dit que les gens avaient du mal à reconnaître. Le stylo, ça écrit tout seul. Nickel !

Mise en glacière, pesée et ajustement

A la queue leu leu on remplit les glacières en prenant garde de prendre tous les sachets. Ensuite on pèse et on ajuste le poids avec de la chair à saucisse pour le porc ou de la viande hachée pour le bœuf.  

Attention aux cascades ! Le sol est vraiment glissant et on peut très facilement tombé sur ce méchant sol ! Bouh ! Si on nous conseillait des chaussures à privilégier plutôt que d’autres pour éviter de se casser la gueule, ce serait bien. De cette façon, on pourrait le dire aux metteurs en glacières.

Là encore, un grand plan de travail pour poser et différencier les glacières serait sympa. 

Rangement

On range toutes les glacières dans la pièce réfrigérée en prenant encore garde de ne pas glisser. 

En 2 bonnes heures, les 4 metteurs en glacière ont rempli 50 glacières et ils ont bien rigolé ! »

 

* Odile Bazin

 

Le 6 janvier 2019

En cette année 2019, l'AMAP va fêter ses 10 ans !!!

Alors retenez le week-end du 14 et 15 septembre 2019 pour venir fêter cette anniversaire à Moustier chez Grégory vous pourrez y découvrir l'élevage des vaches, des cochons et des moutons !

Profitez de ce début d'année pour prendre de bonne résolution en vous inscrivant à la préparation des glacières sur le doodle. La préparation est maintenant réalisée que sur la journée du jeudi avec un créneau le matin et un créneau l'après-midi ainsi que le créneau pour la distribution à Borre le vendredi soir.

Avec un peu de retard, vous pouvez télécharger les nouvelles de la ferme du mois de décembre en cliquant sur l'image ci-dessous.

Le 9 novembre 2019

Ce mois-ci, les nouvelles de la ferme sont raccourcies et Grégory est à la recherche de 300 m3 de bois déchiqueté pour le confort des animaux... vous voulez en savoir plus, téléchargez les nouvelles en cliquant sur l'image !

 

Le 9 novembre 2018

L'assemblée générale de l'Amap du Beau Pays s’est tenue le 6 octobre 2018.

Les points importants décidés lors de cette AG :

  • la cotisation à l’Amap est fixée à 10 € minimum ( au lieu de 12 € ).
    A noter que 10 % du montant des cotisations reçues sera reversée à l’Association Régionale des Amap 59/62
    à laquelle l’Amap adhère. Il y a eu un changement du mode de calcul de l’adhésion; en 2018, nous versions 1€ par adhérent. Avec le nouveau système, si vous souhaitez participer aux actions de l’Asso Régionale, vous en avez la possibilité.
  • le prix de la glacière porc et boeuf augmente de 5 € pour un même poids. Vous lirez les explications de Grégory,
    mais pour faire simple, les coûts de production ayant fortement augmentés depuis quelques années, il fallait les répercuter de façon réaliste cette année.
  • si vous optez pour le prélèvement mensuel, celui-ci se fera sur 10 mois et non 12  (de février à novembre).
  • les prix ayant été modifiés, il n’y a pas de tacite reconduction. Il vous faut donc  remplir un nouveau contrat pour 2019.
    Il est demandé à ce que les bulletin d’adhésion, contrat soient transmis pour début décembre.
    • Pour Borre et Longuenesse, les contrats sont à me transmettre directement ( adresse indiquée sur le contrat).
    • pour Lomme, Tressin, Villeneuve d’Ascq et Wazemmes, à vos responsable de groupe comme d’habitude.

 

  • Nouveauté : il y a possibilité d’avoir des glacières de mouton.
    Pour 2018, il est possible d’en réserver pour la distribution de décembre :
    5 kg  au prix de 90 € avec environ : 0.8 kg épaule, 0.8 kg collier, 1.5 kg gigot, 0.8 kg côtes, 1 kg poitrine.
    Si cela vous intéresse, merci de m’en faire part par retour mail au plus vite.

Pour plus de détails, consultez le compte rendu détaillé.

 

Le 20 octobre 2018

L'été s'éloigne tout doucement et l'hiver approche : les highlands et angus profitent des derniers pâturages, les cochons sont en train de migrer des Flandres vers l'Avesnois, les moutons commencent la saison de reproduction, les derniers foins sont réalisés... Retrouvez toutes ces infos dans les nouvelles de la ferme !

En parlant d'hiver, il faut prendre soin des cochons et leurs offrir un abri de qualité pour éviter les rhumes...

De nouvelles dates sont proposées pour le chantier participatif de rénovation des cabanes : inscrivez-vous !

Pour être efficace il faut être au minimum 3 ou 4.
Si le chantier n'est pas fini à midi, on casse une croûte ensemble : charcuterie de la boucherie, pain et boisson amenés par l'AMAP.
En plus des samedis, si un groupe est disponible en semaine, il ne faut pas hésiter à s'organiser.