Le 2 avril 2018

Début février nous vous parlions du documentaire « L'empire de l'or rouge » qui retraçait le parcours des tomates d'industrie de Chine jusqu'au concentré de tomates présent sur nos pizzas.

Aujourd'hui, focus sur la tomate de table venant d'Espagne :
 
Alors, on mange de saison, local et bio ?
 
 

Le 13 février 2018

Et si l'on regardait d'un peu plus près ce que l'on met dans nos assiettes ?
Pour cela nous vous conseillons deux documentaires qui vous éveillerons le sens du goût !

L'huître triploïde, authentiquement artificielle.
Un documentaire de Grégoire de Bentzmann et Adrien Teyssier.
A regarder sur internet.

 

L'empire de l'or rouge.
Documentaire de Jean-Baptiste Malet et Xavier Deleu.
Raconter l’économie mondialisée et l’alimentation industrialisée à travers une boîte de sauce tomate... Tel est le parti-pris de cet excellent doc.
Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré, verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza ? Des tomates d’industrie. Transformées en usine, conditionnées en barils de concentré, elles circulent d’un continent à l’autre. Toute l’humanité en consomme, pourtant personne n’en a vu.
Où, comment et par qui ces tomates sont-elles cultivées et récoltées ?
Diffusé mardi 13 février sur France 2 à 22h50 (et en replay).

Suite à l'AG d'octobre 2017, l'AMAP du Beau Pays a renouvelé son adhésion aux associations suivantes pour 2018:

 -  Terre de liens

Association des AMAP du NORd Pas-de-Calais

Conservatoire des espaces naturels du Nord et du Pas-de-Calais

Lestrem Nature

Le 29 janvier 2018

L'AMAP du Beau Pays relaie l'appel du Vent d'Assos Hauts de France à un rassemblement inter-associatif et citoyen.

Fin 2017, plus de 15 000 scientifiques de 184 pays lançaient une alerte à l'opinion publique mondiale sur l'urgence à transformer radicalement nos modes de vie face au dérèglement climatique et la chute de la biodiversité. Ces crises menacent la pérennité de nos sociétés. Face à ces constats, que font nos représentants politiques ?
Xavier Bertrand, alors tête de liste LR allié aux partis UDI et Chasse Pêche Nature et Tradition a été élu à la présidence de l'institution régionale lors des élections du Conseil Régional Hauts de France des 6 et 13 décembre 2015. Cette élection n'a été possible que par le désistement de la liste PS à l'issue du 1er tour et par la mobilisation des électeurs de tous bords face à la menace FN au second tour.

Malgré les déclarations de rassemblement à l’issue du second tour, force est de constater que, deux ans plus tard, le conseil régional a remis systématiquement en cause les politiques de citoyenneté, solidarité internationale, connaissance et protection de la biodiversité, d’environnement et développement durable. Cela se traduit sur le terrain par une baisse drastique et discrétionnaire de soutiens à l’ensemble des associations œuvrant dans ces domaines, le plus souvent sans aucune discussion, ni justification.

Ces associations composées de milliers de bénévoles et de salariés, habitants de notre région, constituent une ressource culturelle fondamentale, un « commun » précieux, pour penser l'avenir et explorer les chemins de cette transformation de nos modes de vie à laquelle nous sommes appelés. Les associations sont un levier déterminant pour la vitalité de notre démocratie. Elles seront aussi essentielles pour affronter les crises à venir parce qu'elles tissent autrement qu'un service public ou qu'une entreprise, le lien social et des relations d'entraide, en particulier dans les champs de l'écologie et des solidarités.

Les associations refusent d'être transformées en simple prestataires de services et demandent à être reconnues comme des interlocutrices à part entière dans l'élaboration des politiques publiques. Elles ont besoin de soutien et de stabilitéMalgré des moyens limités, elles arrivent à déployer des activités socialement, humainement et écologiquement utiles et nécessaires tout en créant de nombreux emplois non délocalisables.

En constituant un collectif « Vent d'Assos » à la suite des régions Auvergne Rhône Alpes et Ile de France, des salariés, bénévoles et sympathisants s'organisent pour résister à cette dérive populiste qui voudrait faire fi des corps intermédiaires. Plus généralement, l'érosion de fonds publics s'inscrit dans une politique globale d'abandon du soutien au monde associatif. Alors que nos élus n'ont que le mot "emploi" à la bouche, en supprimant contrats aidés et subventions, cette politique se traduit aussi par le plus grand plan social de France.

L'urgence est là. Nous alertons la population et appelons les citoyens à rejoindre la mobilisation pour une transition sociale.

A la Région et à Xavier Bertrand, nous posons les questions suivantes :

  • La Région peut-elle se passer de la diversité des mobilisations citoyennes face à l'urgence de la transition sociale et écologique ?
  • Est-ce qu'entretenir des clivages entre chasseurs et autres usagers de la nature et entre zones rurales et urbaines est à même de rassembler les énergies ?
  •  Où sont les espaces de négociation et de débats, de co-construction des politiques publiques dans les territoires régionaux ?
    Comment et par qui sont-ils animés, avec quels objectifs, qui est invité ?

Le 22 janvier 2018

Jean Michel Calcoen, amapien de Borre, vous propose une réunion du groupe Terre de Liens Flandre vendredi 2 février à 18h au Calibou (Café, Librairie, Boulangerie) à Godewaersvelde :

  • Les nouvelles de TDL régional et national
  • Présentation de Riquier Thévenin qui a comme projet agricole de produire du houblon bio
  • L'acquisition des terres de l'Audomarois, achat par la scic Gaïa
  • Quelles actions à mettre en place pour le groupe Flandre en 2018 (ex: cinéma 0 phyto, 100% bio...)
  • Echanges avec Manon Graveleau qui a pour mission "Accompagnement du bénévolat & Communication" pour TDL Nord Pas de Calais
  • Bilan du don militant à la Biocoop
  • Questions diverses


Profitez d'être au Calibou un vendredi soir afin de faire une commande de pain et/ou de pain gâteau !