Bienvenue

Sans banderole, sans slogan mais simplement avec nos fourchettes, nous militons pour une meilleure nourriture, une autre forme d’agriculture dans une société un peu plus humaine.

Et en plus c’est bon !

A très bientôt, Philippe SÉGARD, Président de l'AMAP du beau pays.


la Nuit de la chauve-souris aura lieu à Millam, le samedi 29 août de 19h30 à 22h30.

N'hésitez pas à vous-y inscrire si vous souhaitez y participer !

Inscriptions par téléphone au 03 22 89 63 96 ou par mail via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Attention, le nombre de places est limité.

-- Cassandre Lelong - Chargée de communication Antenne Nord - Pas-de-Calais Conservatoire d'espaces naturels des Hauts-de-France 1 place Ginkgo - Village Oasis - 80 044 Amiens cedex Tél standard : 03 22 89 63 96

 

Aujourd'hui, les industriels investissent beaucoup de temps et d'argent à "verdir" leur image : voitures électriques, huile de palme labellisée bio, ou encore produits issus du commerce équitable… tout est fait pour nous déculpabiliser et expliquer que nous pourrions sauver le monde en consommant ces produits.

Une pratique dangereusement populaire nommée greenwashing ou éco-blanchiment. 

Mais si à défaut de sauver le monde, ces achats responsables ne faisaient qu’enrichir les multinationales ?

Werner Boote et Kathrin Hartmann parcourent le monde pour révéler l’envers du décor. 

Ensemble, debout pour le vivant !


Un puissant mouvement national et citoyen « Nous voulons des coquelicots » est né fin 2018, qui propose de nous réunir chaque 1er Vendredi du mois devant nos mairies, là où nous habitons. Ce mouvement demande l’interdiction de tous les pesticides, qui affectent gravement notre santé et le vivant.

 Hélas d’autres problèmes tout aussi graves menacent l’habitabilité et la vie sur terre, parmi lesquels le réchauffement climatique, l’effondrement sans précédent des espèces et des écosystèmes, l’accaparement des sols, la pratique d’une agriculture et d’élevages industriels, les effets catastrophiques de la chimie ...

 
Aussi avons-nous décidé d’étendre cette lutte à tout le vivant.

 Seule une forte mobilisation citoyenne pourra obliger nos dirigeants et élus à nous entendre, et à prendre les mesures indispensables et urgentes qui s’imposent pour qu’à l’avenir nous et nos enfants puissions tout simplement continuer de vivre.

La maltraitance de la nature et de la vie ne sont possibles que parce que nous nous taisons.

Seuls, nous ne pouvons rien.

Ensemble, nous pouvons beaucoup.

Le premier rassemblement aura lieu Vendredi 3 Mai 2019 à 18h30
devant l’hôtel de ville d’Hazebrouck

Le coup d’envoi est donné !

Ce rassemblement local est initié par Isabelle Beuraert et Alain Vandevoorde.

       Depuis Septembre 2018, face à un monde qui craque de partout, de nombreuses personnes ont le sentiment que nous ne pouvons plus continuer ainsi, et qu’il est temps de revenir à un autre monde plus respectueux de l’humain et du vivant.

       Nous assistons à la montée de la contestation et des mobilisations tant sociales – mouvement des gilets jaunes – qu’environnementales – multiplication des marches pour le climat, mouvement des coquelicots ...-

       Il faut dire qu’il y a de quoi faire : accaparement de la richesse par une minorité de super riches, évasion et fraude fiscales incessantes. Quant à l’habitabilité de notre terre, jamais elle n’a été aussi menacée de par des excès qui durent depuis plus de 50 ans.

    Convaincus que seule une importante mobilisation citoyenne pourra arrêter cette fuite en avant irresponsable, nous avons décidé de démarrer sur Hazebrouck ce 3 Mai un rassemblement périodique « Ensemble, debout pour le vivant ».

 « Nous voulons des coquelicots », embryon de ce rassemblement

     Depuis son démarrage en Octobre 2018, ce mouvement ne cesse de monter en puissance qui compte plus de 800 rassemblements en France, avec près de chez nous Dunkerque, Gravelines, Boulogne, Wormhout, Saint Omer.

     Le scandale des pesticides qui nous empoisonnent gravement n’a que trop duré, qui date de plus de 60 ans (création de la PAC en 1962 – Politique Agricole Commun Européenne -.

     Parce que le tribut en matière de santé est insupportable, nous allons participer à ce mouvement important, à la fois sous l’angle de la sensibilisation du public, que de la mobilisation, et l’interpellation de nos élus, y compris locaux.

Nous ne gagnerons pas seuls ce combat !

Aussi nous vous invitons à nous rejoindre. Faites connaître à vos proches, voisins cette initiative. Il est temps de prendre nous-mêmes notre destin en mains, de renouer des contacts, liens entre nous, de se
parler ..... et d’agir ensemble.